1872

L’architecte Marius Vallin construit le 1er hôtel-restaurant au Semnoz.
A cette époque, on skie déjà sur les pentes enneigées du Semnoz !

Octobre 1969

Sous l’impulsion du Maire d’Annecy, Monsieur Charles Bosson, est créé le syndicat intercommunal d’étude pour la protection et l’aménagement du Semnoz. 
Il est composé de 9 communes (Annecy, Leschaux, Quintal, Gruffy, Saint-Eustache, Saint-Jorioz, Sevrier, Seynod et Viuz-la-Chiésaz) et a pour objectif la préservation du massif du Semnoz et la défense des intérêts des collectivités et de leurs habitants.

De 1968 à 1975

De fortes quantités de neige rendent l’accès routier à la station depuis Annecy difficile. Il faut savoir qu’à cette époque, les routes étaient déneigées par l’exploitation de la station elle-même. 
Les frais engendrés étaient donc lourds à supporter pour le Semnoz. L’accès par Leschaux était lui complètement fermé pendant les saisons d’hiver. 
Même le fonctionnement des téléskis était parfois problématique. Ils étaient parfois bloqués par d’épaisses couches de neige. En effet dans les années 60/70, les dameuses n’étaient pas équipées de lame avant et de fraise.

1976

L’investisseur privé se retrouvant en faillite, il décide de s’associer à un promoteur immobilier. Ensemble, ils projettent la construction de 4000 lits au Semnoz. 
Le syndicat, devenu alors le SIPAS (Syndicat Intercommunal pour la Protection et l’Aménagement du Semnoz), fait valoir son droit de préemption. Le projet est donc annulé. 
Cette même année est créée la Société Anonyme d’Economie Mixte du Semnoz (SAEMS), qui a pour mission la gestion et l’exploitation du stade de neige.
Monsieur Alain Viollet en devient le directeur d’exploitation.

1978

Mise en place d’une Association Foncière Pastorale (AFP) qui regroupe des propriétaires des terrains du Semnoz.

1980

Est créée l’association gestionnaire du domaine nordique du Semnoz qui va recevoir le « Chalet Nordique de la Forêt » de l’Association Foncière Pastorale.

1985

L’association gestionnaire du domaine nordique du Semnoz est dissoute. C’est désormais la SAEMS qui gère la totalité du stade de neige. 
Monsieur Gabriel Bibollet est engagé comme responsable de l’activité nordique. 
Deux nouvelles communes adhèrent au SIPAS : Cran-Gevrier et Meythet.

1987

C’est au tour d’Annecy-le-Vieux et de Duingt de rejoindre le SIPAS.

Juillet 1993

La SAEMS est dissoute, c’est désormais le SIPAS qui a en charge l’exploitation du stade de neige du Semnoz. 

1 octobre 1994

Monsieur Alain Viollet, directeur d’exploitation du SIPAS, décède tragiquement au Semnoz dans un accident d’hélicoptère.
Monsieur Gabriel Bibollet va alors lui succéder dans ses fonctions.

Printemps 2000

La station s’équipe d’une luge d’été. Cet investissement de 1 million d’euros a pour but de dynamiser la station durant les périodes estivales. 

14 septembre 2000

Le SIPAS adhère au Parc Naturel Régional du massif des Bauges.
Le district de l’agglomération Annecienne devient Communauté de l’Agglomération Annécienne (C2A). Cette dernière adhère au SIPAS, ce qui porte à 18 le nombre de communes adhérentes.

2002

Deux nouvelles communes, Montagny-les-Lanches et Chavanod, adhèrent à la C2A et de ce fait au SIPAS. Cela porte à 20 le nombre de communes adhérentes au SIPAS.

2007

Sur le versant Bauges, le télésiège du Panoramique est installé. Il remplace le téléski du Plateau.

Hiver 2018/2019

Le Télémix du Belvédère est inauguré à la station. Cette remontée mécanique embarque à la fois 10 cabines et 40 sièges 6 places. Elle divise le temps de monter au sommet de station par 3, tout en augmentant le débit réel de l’installation.

Janvier 2019

Le SIPAS est dissous et le transfert de compétences vers l’agglomération est mis en place.
La station du Semnoz devient une régie (à autonomie financière sans personne morale) du Grand Annecy.

Janvier 2020

Après avoir dédié 35 ans de sa vie au développement de la station du Semnoz, Gabriel Bibollet, dit « Gaby », prend une retraite bien méritée. 
Il cède la direction de la station à Monsieur Grégoire Chavanel.